segunda-feira, 2 de abril de 2012

Eu te perdoo

Um comentário:

Anônimo disse...

Pourquoi il faut toujours que l'on blesse
ceux que nous aimons le plus?

Je ne sais pas si, un jour,
je pourrais me le pardonner moi-même.

Je t'embrasse