Lady

terça-feira, 14 de outubro de 2008

Un jour, peut-être...



Je t'attends chaque nuit avec impatience 
et je me sens perdu si tu ne reviens pas, 
alors je me mets à te câliner en silence 
et à revivre le plaisir nos derniers ébats 

Pour toi je regarderai la mer en silence 
et je pourrais m’y perdre à tout jamais, 
car mon âme sombre dans la démence 
et mon cœur sait plus pourquoi il est fait 

Un jour je te retrouverai quelque part 
pour te sourire et embrasser à nouveau, 
fasse le bon Dieu qu’il soit pas trop tard 

Pour te montrer comme l’amour est beau 
dans le cœur qui n’est jamais revanchard 
même quand la passion le mène en bateau


Lud MacMartinson

Nenhum comentário: